Accueil Mode Acheter des vêtements éco responsables

Acheter des vêtements éco responsables

Vous avez entendu parler des dégâts causés par la mode rapide, et vous avez un certain désir de vous en sortir. Malheureusement, lorsque vous regardez le prix des vêtements éthiques , vous vous retrouvez dans PLS entre deux étagères à Zara.

Heureusement, il existe des marques de mode éco-responsables , certainement plus chères que H&M ou Gap, mais néanmoins abordables. Tant que nous pensons un peu à notre consommation de vêtements.

A lire aussi : C'est quoi la mode éco responsable ?

Je vous offre donc un bref récapitulatif des problèmes causés par la mode rapide, un inventaire de la mode éthique et un répertoire de marques durables et abordables. Voici le résumé de l’article :

  • Le coût environnemental et social de la mode rapide
  • Qu’est-ce que la mode éco-responsable ?
  • Pourquoi les vêtements éthiques et biologiques sont-ils si chers ?
  • Premier réflexe : la seconde

main Et si vous êtes pressé :

A voir aussi : Les marques de vêtements incontournables pour homme

Accéder à l’annuaire des marques éthiques et abordables L’ environnement et coût social de la mode rapide

Santé, environnement… Il est difficile d’ignorer les ravages causés par la mode rapide.

Sous-vêtements toxiques de la mode

En 2012, l’ONG Greenpeace a publié un rapport intitulé le dessous toxique de la mode. À la suite de cette publication, elle a mené une importante campagne contre l’utilisation de produits nocifs par l’industrie du prêt-à-porter.

L’ étude de Greenpeace a montré la présence dans la majorité des vêtements de nonylphénol éthoxylates (NPE), souvent utilisés comme détergents ou agents imperméabilisants. Ceux-ci sont transformés dans l’eau en nonylphénol (NP), un perturbateur endocrinien qui s’accumule dans les milieux aquatiques. On trouve également des phtalates, qui appartiennent aussi à la grande famille de perturbateurs endocriniens, ou colorants azoïques, potentiellement cancérigènes.

Ces polluants sont dangereux pour les consommateurs, les travailleurs du textile et les résidents des usines de production de vêtements.

Quelles sont les marques appelées par Greenpeace à changer ? Certains ont pris le Détox Challenge lancé par l’ONG… tandis que d’autres persistent et signent. RàF pour nous empoisonner.

Extrait de la campagne Greenpeace Surconsommation de ressources

Cependant, chaque année et surtout au moment des ventes, Greenpeace rappelle les dommages environnementaux et sociaux causés par la surproduction/surconsommation de vêtements .

Il consomme beaucoup de ressources (énergie, eau potable), en plus d’émettre beaucoup de gaz à effet de serre et de rejeter de grandes quantités de polluants dans l’eau et le sol. Le pire, c’est que nous les portons quelques fois avant de changer. Et très peu de ces vêtements sont recyclés, la plupart dorment au fond des armoires ou vont à la décharge.

La mode rapide crée également des conditions de travail cauchemardesques pour les travailleurs des pays en développement. Nous entendons parler de tout cela, mais c’est comme l’élevage industriel : fermez les yeux !

Pourtant, de plus en plus de documentaires édifiants sont disponibles. Je me souviens du jour où j’ai regardé The True Cost. Après seulement 30 minutes de film, monsieur m’a regardé et m’a dit : « Je veux brûler tous mes vêtements. »

Finalement, nous n’avons pas brûlé, mais nous avons décidé de limiter nos achats. Et de ne rien acheter à la mode rapide.

Le coût réel, disponible sur Netflix Vous voulez aller plus loin ? Lire aussi : Mode lente : et si nous habillons éthique et responsable ?

Qu’ est-ce que la mode éco-responsable ?

Nous pouvons acheter des vêtements éthiques et écologiques , sans que notre approche soit. Parce que la surconsommation de mode éco-responsable reste la surconsommation.

Consommer moins

La première chose à faire est — à mon avis — de faire des achats plus judicieux de vêtements. Et ce n’est pas toujours facile, avec toutes ces offres spéciales, promotions, ventes privées…

Comment le faire ?

  • Déserte, et se désabonner de toutes les newsletters possibles. Arrêtez la tentation !
  • Acheter des vêtements qui sont intemporels, et qui nous correspondent vraiment.
  • Trier et vendre/donner les vêtements qui ne nous conviennent plus (il y en aura de retour).
  • Pensez à ses besoins et dirigez-vous vers la seconde main et/ou des marques réellement engagées pour les satisfaire.

Lire aussi : Comment acheter moins de vêtements ? Découvrez la garde-robe capsule

Acheter éco-responsable

Il est souvent difficile de les vérifier tous, mais voici les principaux critères pourun vêtement éco-responsable :

1. Un matériau textile écologique

Selon Manon du blog Happy New Green, les sujets à privilégier sont :

  • lyocell ou tencel (fibres synthétiques mais dérivées de pulpe d’eucalyptus, dont le traitement nécessite peu d’eau et aucun apport chimique) ;
  • coton biologique (qui consomme moins d’eau que le coton conventionnel) ;
  • lin (pour un look BHL total…)
  • ;

  • laine (sous réserve de bonnes conditions) ; andrsquo ; élevage, difficile à contrôler…)
  • ;

  • chanvre (oui, chanvre, mais pas celui que vous avez discrètement coincé dans votre kit en deuxième B, hein.)

Alternativement, évitez le polyester, le polyamide, la viscose, l’acrylique, l’acétate et l’élasthanne, tous fabriqués avec des produits chimiques toxiques.

2. Traitements chimiques raisonnés et économies de ressources

Les vêtements éthiques et écologiques ne sont évidemment pas trempés dans des substances nocives telles que les colorants ou les revêtements. Il ne l’utilise pas non plus pour le lavage.

Pour le savoir, il existe des étiquettes comme :

  • GOTS — Global Organic Textile Standard qui certifie l’origine organique des tissus et le respect des critères sociaux lors de leur fabrication ;
  • Oeko-Tex garantit des textiles sans substances nocives pour l’homme ou l’environnement.

Avec ces étiquettes, le processus de fabrication du vêtement est également économe en ressources : eau, énergie, etc.

Je ne vous donne pas le verset sur le gaspillage d’eau pour produire un vêtement : cette illustration trouvée à Hopaal le résume. très bien 😉

Infrographie : Hopaal 3. Bonnes conditions de fabrication

Enfin, un vêtement éco-responsable est cousu près de son point de vente (en France c’est idéal, en Europe c’est déjà assez mauvais…) ET dans de bonnes conditions pour les travailleurs (qui ne peuvent donc pas être des enfants). Le label de l’Organisation mondiale du commerce équitable est une bonne référence pour garantir cette fabrication éthique .

Eh bien, il y a beaucoup de critères pour correspondre à tout cela : vous comprenez mieux pourquoi j’ai commencé par vous parler de la réduction de sa consommation de vêtements  !

Pourquoi les vêtements éthiques sont-ils si chers ?

Habiller éco-responsablen’est pas seulement fastidieux, mais aussi souvent très cher. Quand je retourne des étiquettes de marques de vêtements biologiques , j’ai parfois des palpitations.

Certes, tout le monde ne peut pas se permettre des vêtements éthiques et écologiques à ce prix. Bien sûr, j’ai demandé moi-même cette question : les marques de mode responsables mélangent blé (bio) sur notre dos ?

Dans son article impressionnant « Le prix des choses », la blogueuse Coline détaille la distribution du prix de vente d’un vêtement éthique. Ainsi, sur un sweat-shirt vendu 65€, la marque mentionnée ne gagne que 15 euros.

Vu comme ça, je ne me sens pas comme une dinde. Et ça me met toujours d’une meilleure façon d’acheter, le sentiment que je ne suis pas pris pour une dinde.

En bref, s’il me semble évident de faire un effort sur le prix, le fait demeure que je peu/ne veux pas mettre 200 ou même 150 euros dans une robe ou un jean. Et je ne parle même pas des pseudo « basics » sans forme vendus à ce prix, y compris les marques dites biologiques de qualité.

Oui, parlons de qualité. Parce que malheureusement, ce n’est pas parce que c’est cher que ce sera nécessairement mieux. J’ai eu quelques expériences très décevantes avec des marques qui sont « faites avec amour » : vêtements qui se déforment ou rétrécissent au premier lavage (froid), finitions de merde, fils qui pendent, coutures qui se fissent… Quand je craque ma tirelire pour une robe de 120 euros, ça me donne envie d’aller baiser le feu.

Donc, pour moi et pour ce blog (donc pour vous — coeur avec les doigts -), j’ai regardé le sujet : quelles sont les marques de mode éco-responsables et néanmoins abordables  ? Où acheter des vêtements éthiques et respectueux de l’environnement sans quitter un SMIC ? (Oui, je suis très concentré sur la rime en ce moment.)

Shopping responsable : commencez par la seconde main !

Pourquoi acheter de nouveaux vêtements quand il y en a assez pour nous habiller jusqu’à la fin des temps (ou presque) ?

Souvent, nous nous levons sur les nouveautés quand nous pouvions trouver notre bonheur ailleurs. Situation : une opportunité se profile et j’ai besoin d’une nouvelle robe. Je n’ai pas forcément un gros budget, et je me rends compte que je ne le remettrai pas très souvent. Dans ce cas, je commence par chercher mon bonheur dans les magasins et sur les sites de vente de vêtements d’occasion.

Consignations en ligne, pour vendre et acheter d’occasion

Il existe de nombreux sites où vous pouvez acheter des vêtements d’occasion. Il est possible d’acheter des vêtements de tous les styles, parfois aussi neufs, à un prix beaucoup plus bas que dans les magasins.

Lorsque vous êtes fan de certaines marques et que vous connaissez bien les modèles, vous avez seulement besoin d’un peu de patience pour voir les pièces que vous recherchez sur ces plateformes, et souvent à bas prix.

Les plus connus sont Vinted, Videdressing et Collective Room.

Vinted : C’est le plus populaire et le plus fourni. On trouve un peu de tout dessus, des pépites comme des trucs horribles. Afin de ne pas se perdre, il est préférable de savoir ce que vous voulez et d’utiliser des filtres de recherche pour le trouver. Grâce au système d’évaluation, vous savez si vous avez affaire à quelqu’un que vous recherchez. Les frais d’expédition sont raisonnable en utilisant les points de relais, et des commissions sont facturées à l’acheteur. Bref, c’est le meilleur… Si vous parvenez à ne pas y passer trop de temps 😉

Videdressing : C’est peut-être le plus ancien site de vêtements usagés. Il est plus orienté « luxe » que Vinted, mais il offre toujours des chambres pour tous les budgets. Ici aussi, il y a le choix et les filtres de recherche sont indispensables.

Les options d’expédition se sont diversifiées et les commissions, qui étaient prohibitives à un moment donné, ont été révisées à la baisse. Maintenant, c’est gratuit pour les articles de moins de 150€, et c’est très agréable.

Dressing collectif : Il est le plus haut de la gamme de trois. Je ne l’ai utilisé qu’une fois, pour vendre des pantalons de marque qui ne me convenaient plus.

Ici, les Zara et Co sont franchement relégués au dernier niveau, en faveur des grands noms de mode. Dior, Chanel, Gucci… chacun son truc, mais si c’est le tien, alors pourquoi pas ?

😉 Une boutique d’épargne en ligne dédiée à l’éthique

mode

Ethic2hand est un e-shop entièrement dédié à la… Éthique ! Il comprend également la collecte et l’élimination de marques de mode éco-responsables.

Trouvez des Vêtements éthiques dans les magasins Friperie, Dépôts et Solidarité

Parmi les plus célèbres sont :

  • le réseau Emmaüs ;
  • les magasins Ding Fring (qui vendent les vêtements du Relais).

Certaines marques éco-responsables et abordables

Je vous ai promis depuis le début de l’article : mon répertoire des marques de vêtements éthiques, écologiques et abordables  !

Ah, je prévois : OUI c’est plus cher que Kiabi, mais NON, ce n’est pas excessif (à condition que vous n’achetez plus de vêtements pendant des semaines 😉). C’est tout simplement le prix à payer pour une mode qui respecte ceux qui le font👗 .

1) Mon préféré : Armedangels 💚

Si je ne mentionnais qu’un seul, ce serait celui-là ! je suis immensément fan de vêtements Armedangels, dont les modèles sont très jolis, extrêmement confortables et toujours bien coupés.

La société est basée à Cologne : la Deutsche Qualität quoi. Leurs vêtements pour hommes et femmes sont principalement fabriqués à partir de coton biologique ou de tencel , ils font du commerce équitable et sont attentifs à leur processus de production. Quoi qu’il en soit, Ich Liebe Dich.

Où trouver Armedangels en France ? Sur de nombreux e-shops comme WedressFair, Klow ou dans la section « Go For Good » des Galeries Lafayette.

2) Le pionnier : arbre des gens

People Tree est une marque de mode éco-responsable britannique, active depuis plus de 25 ans. Ils sont très engagés dans le commerce équitable, en plus d’offrir des modèles de coton biologique ou Tencel.

Où trouver People Arbre en France ? Sur WebressFair ou sur Asos.

3) Streetwear (avec sauce suédoise) : Dédié

Les jolis designs de cette éco-responsable scandinave sont fabriqués à partir de bouteilles en plastique recyclé, de coton biologique ou de lyocell. Les vêtements sont fabriqués en Chine ou en Inde (où 1/6e de la population travaille dans l’industrie textile), sous digne.

Où trouver Dédié en France ? Sur WebressFair, Mae Sue, Klow et dans la section « Go For Good » des Galeries Lafayette.

4) Créatif et excentrique : Penser Mu

Créée en 2010, Thinking Mu est une marque espagnole colorée, joyeuse et bien décalée. Le maillage est fabriqué à Barcelone et le reste des vêtements est fabriqué en Inde, dans une usine où les salaires sont décents et les conditions de travail sont sûres. En termes de matériaux, Thinking Mu utilise de la fibre de banane et du chanvre, du coton biologique et du PET recyclé (plastique à partir de bouteilles). Ils sont certifiés GOTS et FairWear Foundation.

Où trouver Thinking Mu en France ? Sur WedressFair.

5) Frenchie : Atelier Unes

Lancé récemment avec un pantalon taille haute à la coupe originale, Atelier Utilisations ferme progressivement son catalogue en co-construisant ses vêtements avec sa Communauté : à chaque nouveau produit, vous êtes invités à donner votre avis sur le col, les manches, le matériau, les défauts fréquents dans vos vêtements, etc. Simple, les vêtements ont toujours un petit détail qui fait leur charme, et les couleurs offertes sont toujours d’une grande intensité. Production éthique au Portugal, colorants respectueux de l’environnement et matériaux naturels.

Où trouver Atelier Unes ? Sur leur site web !

6) Océan : deux tiers

Fondée par les amoureux de l’océan (comme souvent de manière éthique eh), TwoThirds est une marque espagnole, reconnaissable par sa petite baleine emblématique. J’adore le style de cette marque, basé sur des rayures, des couleurs pastel et des matériaux fluides. La fabrication se fait en Europe (Portugal et Italie) et un système de pré-commande évite la surproduction. Niveau des matériaux, beaucoup de lin, coton biologique, chanvre, et aussi certains matériaux synthétiques recyclés (à partir de filets de pêche, bien sûr.)

Où se rendre trouver deux tiers en France ? Impossible. Commandes sur leur site.

7) Le naturel : Pensée

Thought Clothing est une marque de vêtements britannique faite de matériaux naturels (chanvre, tencel, viscose de bambou, coton biologique, laine…). Ce n’est pas végétalien, mais la marque s’engage dans le bien-être animal à travers une charte éthique. Les vêtements sont fabriqués en Chine dans le cadre d’un partenariat à long terme.

Où trouver Pensée en France ? Sur WebressFair ou sur Klow.

Les marques « conventionnelles » progressent

Certaines marques ou distributeurs font des efforts sur une partie de leur collection, tels que :

  • L’ initiative Go For Good des Galeries Lafayette : il s’agit de mettre en valeur des vêtements plus éco-responsables qui respectent au moins un engagement : environnemental, social ou « made in France ». Ce n’est pas une révolution, loin de là, mais elle donne de la visibilité à la mode responsable.
  • Bonobo avec la gamme « Instinct » : un petit effort de la marque, qui offre vêtements contenant 30 % de fibres recyclées provenant de vieux jeans (pour le coton) ou de bouteilles en plastique (pour le polyester). Certains modèles sont faits de coton biologique.
  • Vero Moda et sa collection « Aware » : la marque danoise fabrique certains de ces vêtements à partir de fibres naturelles ou de fibres synthétiques recyclées (entièrement ou partiellement).

Cependant, je ne crois pas que leurs conditions de fabrication soient exemplaires. (Si ces marques veulent me contredire qu’ils m’écrivent !) Même pour H&M et la série « Conscious » de vêtements en coton bio. Julia Faure de Loom a écrit un article qui ne mâche pas ses mots à ce sujet : « Pourquoi H&M se moque de nous ».

Beaucoup d’autres marques offrent des modèles intéressants, au moins en termes de matériaux textiles (lyocell, coton biologique) : Mango, Esprit, Monoprix, Only…

Plus de mode éthique ? Lire mon article : 12 e-shops de mode éco-responsable à savoir

Tout sur les vêtements éthiques

Pour aller plus loin, le Sloweare est une mine d’informations sur la mode éco-responsable , à lire sans modération. Il offre un répertoire de designers et de magasins physiques et en ligne qui travaillent à réduire l’empreinte environnementale de nos vêtements.

J’ espère que cet article vous a donné envie de modérer vos impulsions d’achat et de les orienter vers des vêtements éthiques et une mode plus éco-responsable . Si vous l’avez aimé, je pourrais faire de lui un petit frère sur les accessoires et chaussures 😉 Tenez-moi sur le jus !

Certains des liens dans cet article sont des liens d’affiliation. Ils me permettent de payer — un peu — pour les longues heures passées à nourrir et à enrichir cet article. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter la page dédiée. Merci pour votre soutien ❤️ Avez-vous aimé cet article sur les vêtements éthiques ? Partagez-le sur Pinterest 😉 :

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!