Accueil Business Comprendre la domiciliation d’entreprise

Comprendre la domiciliation d’entreprise

Obligatoire aux yeux de la loi, la domiciliation est également d’un caractère éminemment stratégique. En général, les entreprises concernées par leur image et leur crédibilité profitent des possibilités qui leur sont offertes en matière de prélèvement automatique pour établir leur siège social à une adresse qui reflète leurs ambitions ou valeurs .

Prévoiez-vous quevotre entreprise soit domiciliée par l’intermédiaire d’une entreprise spécialisée ? Ensuite, lisez attentivement ce qui suit !

A lire en complément : Comment organiser une soirée d'entreprise ?

Que dit la loi sur la domiciliation des entreprises ?

Avant de se référer au cas spécifique du contrat de prélèvement automatique, il est nécessaire de clarifier le concept de prélèvement automatique couvrant toutes les entreprises, des micro-entrepreneurs aux plus grandes sociétés composant le CAC 40.

Selon le droit français, toutes les sociétés, personnes morales ou les personnes physiques inscrites au RCS ou au Répertoire des métiers sont formellement tenues de déclarer leur domicile. Cette adresse fiscale et légale porte également le nom du siège social , sauf s’il s’agit d’une entreprise individuelle.

A lire également : Comment facturer depuis l'étranger ?

Que dit la loi sur le contrat de prélèvement automatique ?

Cette adresse, qui facilite l’identification de l’entreprise, peut différer de l’endroit où l’entreprise est exercée. Il est donc possible de choisir librement son adresse fiscale et légale , quel que soit son établissement, pour des raisons pratiques ou purement commerciales.

Quelles sont les options offertes aux entreprises en matière de prélèvement automatique ?

Bien que l’entreprise puisse établir son siège social à l’adresse de son choix, toutes les adresses n’ont pas nécessairement le même intérêt, notamment commercialement .

Commençons par dire que, s’il n’y a rien qui empêche le gérant d’installer le siège social de son entreprise à son domicile personnel , cette possibilité s’accompagne toutefois de certaines restrictions (fécondales ou municipales, conditions de loyer) règlement sur les copropriétés…).

Par ailleurs, établir le siège social dans un local commercial appartenant à la société ou loué par celle-ci pour exercer ses activités.

Les centres d’affaires etles espaces de coworking , qui regroupent plusieurs entreprises dans un même espace, peuvent également servir d’adresses fiscales et légales. Cependant, certains espaces de coworking n’offrent pas de service de prélèvement automatique commercial.

Enfin, il convient de mentionner les sociétés de prélèvement automatique qui, comme leur nom l’indique, offrent un service de prélèvement automatique à entreprises. Bien qu’il soit parfois possible de louer un bureau ou une salle de réunion pour une journée ou une demi-journée, ils ne peuvent cependant pas devenir un véritable lieu d’activité.

Choisissez des espaces de coworking avec des salles de réunion confortables

Quelles sont les obligations liées au contrat de prélèvement commercial ?

Les entreprises qui choisissent de résider dans un centre d’affaires, dans un espace de coworking ou par l’intermédiaire d’une société de domiciliation doivent souscrire un contrat de prélèvements commerciaux , qui est formalisé par écrit.

Le contrat de prélèvement automatique doit comporter plusieurs indications obligatoires telles que la raison sociale, le statut juridique, le numéro d’enregistrement, l’adresse du siège social et le montant du capital du domicile et du domicile.

En outre, si les prix facturés évidemment dépendent de chaque structure, du prestige de l’adresse et des options souscrites par le client (transfert postal, messagerie téléphonique…), la durée minimale du contrat est fixée.agrave ; 3 mois, renouvelable par renouvellement tacite.

Enfin, le contrat de prélèvement commercial mentionne les obligations du domicile et de son client.

Obligations du domicile

Qu’ il soit propriétaire de ses locaux ou titulaire d’un bail, le domiciliaire a certaines obligations envers son client et envers les autorités.

Il doit donc :

  • fournir une salle avec une salle qui peut permettre au client d’organiser des réunions de manière confidentielle ;
  • informer le greffier du tribunal dès que le contrat de domiciliation a été modifié ou expiré, ou si la personne domiciliée n’a pas récupéré son courrier pendant trois mois ;
  • compiler et tenir à jour un fichier contenant les renseignements et les pièces justificatives de chaque client résident ;
  • être à la disposition des huissiers de justice ayant un titre exécutoire pour toute enquête concernant l’un de ses clients ;
  • présenter, tous les trois mois, une liste récapitulative de toutes les personnes domiciliées sur les lieux et, chaque début de l’année, celles qui ont résilié leur contrat ;

Les obligations du client

Bien que moins important, le client domicilié a également des obligations envers le client domicilié.

En plus de faire un usage purement professionnel des locaux mis à sa disposition, le client doit également :

  • informer le domicile de tout changement relatif à son activité, à sa forme juridique, à son objet ou au nom et à l’adresse de son représentant légal ;
  • et le charger de recevoir des lettres et des notifications en son nom.

les pièces justificatives de chaque client résident ;

  • être à la disposition des huissiers de justice ayant un titre exécutoire pour toute enquête concernant l’un de ses clients ;
  • présenter, tous les trois mois, une liste récapitulative de toutes les personnes domiciliées sur les lieux et, chaque début de l’année, celles qui ont résilié leur contrat ;

 

Les obligations du client

Bien que moins important, le client domicilié a également des obligations envers le client domicilié.

En plus de faire un usage purement professionnel des locaux mis à sa disposition, le client doit également :

  • informer le domicile de tout changement relatif à son activité, à sa forme juridique, à son objet ou au nom et à l’adresse de son représentant légal ;
  • et le charger de recevoir des lettres et des notifications en son nom.
  • <li

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!