Accueil Immobilier Permis de construire : ce qu’il faut savoir

Permis de construire : ce qu’il faut savoir

Préambule

Le permis de construire est un acte administratif qui vous permet de vérifier si votre projet de construction est conforme aux règles de planification. Elle suit souvent la demande d’un certificat d’urbanisme qui vise à connaître le caractère constructif d’un terrain et ses connexions.

Lire également : Le marché immobilier en 2020

Que vous soyez propriétaire ou constructeur de maisons individuelles, vous devez obtenir un permis de construire : c’est la première étape avant de commencer un projet de construction.

Où puis-je trouver ma demande de permis de construire ?

Il se trouve à la mairie, à la direction départementale des territoires (DDT), sur le site www.developpement-durable.gouv ou sur le site officiel de l’administration française www.service-public.fr.

A découvrir également : Comment bien se loger ?

Vous devez joindre à votre demande de permis de construire un formulaire d’attestation conforme à la réforme thermique du 1er janvier 2013 (BBIO), qui rend le dépôt d’un permis de construire par un seul individu plutôt délicat, sauf pour être assisté par un BET (bureau d’ingénierie thermique).

Ce document ne validera que votre demande de permis de construire.

S’il vous plaît noter que lorsque vous utilisez un fabricant, il prend en charge toutes les étapes administratives à effectuer.

Comment puis-je demander un permis de construire ?

Une fois le fichier complet imprimé en 5 exemplaires, vous pouvez l’envoyer par courrier recommandé ou contre décharge à la mairie de la municipalité où vous voulez construire. Une fois votre demande enregistrée, un numéro vous sera attribué afin qu’elle puisse être consultée par tout le monde.

Date limite pour l’enquête et la réponse ?

Votre demande de permis de construire sera vérifiée par le maire, qui s’assurera du respect de la réglementation avec le Plan Urbain Local (PLU). Le délai de traitement est de deux mois à compter de la date de livraison du certificat de dépôt.

Sans réponse de l’administration dans un délai de 2 mois, votre permis est réputé accepté. Attention, cependant, il est suggéré de demander à la mairie pour un certificat d’absence d’opposition à la mise en œuvre du projet.L’autorisation tacite (obtenue par la non-réponse) est problématique parce que le délai pour faire appel tiers et préfecture ne se matérialise pas correctement.

L’ affichage du permis de construire :

L’ installation d’un panneau de permis de construire est obligatoire, avec son reçu de dépôt, sous peine de pénalité. Ce panneau doit être d’au moins 80 cm le long de sa plus petite longueur et doit être rectangulaire.

Recours par des tiers

Une fois que le permis a été accepté et que le panneau est affiché, la date limite pour les tiers pour faire appel commence.

Il existe 3 types de remèdes :

  • l’ appel de la personne qui a reçu une décision de s’opposer à sa demande de PC ;
  • le recours du préfet dans le cadre du contrôle de la légalité (2 mois après la notification et la transmission, c’est-à-dire 2 mois et demi -15 jours/LRAR).
  • recours par des tiers intéressés (voisins,…). Les tiers disposent d’un délai de deux mois à compter du premier jour d’affectation sur le terrain pour contester le travail et interjeter appel.

Que faire en cas de recours ?

Le recours de tiers peut être abusif et peut être protégé. Il existe plusieurs types de recours abusifs :

  • Pourvoi introduit pour des raisons compréhensibles, mais avec une inlassabilité à ralentir la procédure d’octroi du permis.
  • Appelle pour des raisons potentiellement valables, mais qui cache une attitude d’opposition systématique, politique ou autre, parfois accompagnée d’un désir de nuire. Certaines associations se spécialisent dans ce type d’appel.
  • Le recours mafieux pour obtenir de l’argent contre le retrait de l’appel.

Une loi de 2013 a créé diverses dispositions contre ces recours abusifs.

Ainsi, l’intérêt de déposer un appel est maintenant moins avisé qu’auparavant. Un intérêt légitime est requis à ce sujet à la date d’affichage de la demande de permis au mairie et non à la date de dépôt de l’appel. Certains n’ont pas hésité à louer, après avoir posté le CP, un immeuble voisin pour interjeter appel.

L’ ordonnance prévoit également que si la réparation cause un préjudice indu au titulaire, le titulaire peut demander des dommages-intérêts qui peuvent être importants.

En ce qui concerne les recours haineux, le nouvel article L. 600-8 oblige à enregistrer auprès de l’administration fiscale toute transaction qui aboutit à l’annulation d’un recours. Ainsi, toute transaction non enregistrée est réputée injuste et les montants payés peuvent être recouvrés.

C’ est une bonne nouvelle qui devrait réduire le nombre d’appels abusifs. Mais les délais sont toujours aussi longs… Peut-être qu’une nouvelle loi améliorera les choses.

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!