Accueil Tech Comment devenir producteur d’électricité ?

Comment devenir producteur d’électricité ?

L’avancée de la science nous a permis depuis la fin du XIXe siècle d’avoir de l’énergie électrique et des centrales. Aujourd’hui, la production de l’énergie électrique est devenue indispensable et ce secteur industriel gagne de l’ampleur. Vous souhaitez devenir producteur d’électricité ? Nous vous expliquons dans cet article quelles sont les différentes procédures à suivre pour produire soi-même de l’électricité.

Producteur et production électrique 

Le producteur d’électricité est un exploitant isolé ou un groupe de personnes possédant des installations capables de produire de l’électricité. L’énergie fabriquée est ensuite revendue à des fournisseurs qui alimentent les maisons. La grande partie de l’énergie que nous utilisons est produite par de grands groupes de production (EDF,). Toutefois, il existe également de petits groupes qui produisent et vendent aussi à certains fournisseurs. 

A lire également : Quelle application pour Samsung Smart TV ?

Il existe plusieurs sources exploitables pour obtenir de l’énergie électrique. En effet, la production de l’énergie est possible grâce aux centrales nucléaires et thermiques (exploitation gaz naturel, du charbon). Un producteur peut également exploiter les énergies renouvelables (hydrauliques, éoliennes, solaire) pour produire l’électricité. 

Quelles sont les procédures pour devenir producteur ?

Déjà, sachez qu’il faut nécessairement une autorisation pour installer des usines de productions électriques. En effet, pour toutes nouvelles installations, une autorisation individuelle doit être délivrée par le ministre fédéral de l’Énergie. L’octroi sera toutefois validé sur avis de la CREG. 

A lire également : Comment configurer ma boîte aux lettres sur mon téléphone ?

Pour un accroissement supérieur à 10 % de la puissance nette développable de l’installation ou à 25 mégawatts électriques, une autorisation est également requise. Notez cependant que cette estimation dépend de votre d’exploitation. Par exemple, pour une installation éolienne, la tension de seuil applicable sera de 30 Mégawatts. Elle sera de 12.5 Mégawatts pour une installation utilisant l’énergie radiative du soleil et de 4.5 Mégawatts pour des combustibles fossiles. 

L’autorisation ICPE

L’établissement de nouvelles centrales de production de l’énergie peut être soumis à la législation à l’ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement). De ce fait, selon la taille, la puissance générée de l’installation, une procédure de déclaration, d’enregistrement ou d’autorisation pourra être demandée. L’éolienne ou l’installation de méthanisation sont par exemple soumises au régime ICPE. 

Le raccordement au réseau électrique

Après production, il faut que votre énergie soit vendue. De ce fait, ERDF doit raccorder votre installation de production au réseau électrique. Pour cela, un dossier est à constituer avec différents formulaires en fonction des caractéristiques techniques de votre installation. 

Le formulaire peut être directement téléchargé sur le site internet d’ERDF et le détail du dossier à constituer y est également explicité. Il est même possible d’effectuer la demande de raccordement au réseau électrique sur le site. Votre dossier sera ensuite étudié par ERD qui dans un délai de 1 à 3 mois enverra une proposition de raccordement avec ou sans extension de réseau. 

Enfin, pour disposer d’un bon réseau de raccordement, il faut prendre quelques facteurs. Il s’agit de : votre choix de vendre tout ou partie de votre production, la distance entre la limite de votre propriété et votre local. Le raccordement déjà existant ou pas du local au réseau devra également être pris en compte. 

ARTICLES LIÉS